Oukonva.fr en mai : la meilleure façon de trouver le concert qui te plaît !

Trio Bodega au Moulin de la Tiretaine à Chamalières

  • Concert
Vendredi 17 mai 2019 à 18:30 22:00

Prix

Adh: 5 €/an + Participation libre "au chapeau"

Ensemble Bodega
  • Jazz
  • Musique du monde
  • Klezmer

Description

UNE SOIREE  DU MOULIN DE LA TIRETAINE PLEINE DE BELLES SURPRISES :

LE TRIO BODEGA Jazz - Klezmer-Musique du monde
Le Trio Bodega-Joël JORDA, Sophie DOPEUX (clarinettes) et Sylvie MOREROD (clarinette basse)- vous propose un répertoire coloré et chaleureux, tourné vers les musiques du monde, la chanson française et le jazz. Les arrangements du Trio Bodega vous emmèneront à la découverte de l’Europe. La musique klezmer fera résonner ses accents à la fois festifs et mélancoliques tandis que tangos et pasos dobles vous réchaufferont de leurs accords langoureux. Des ragtimes endiablés et des swings ciselés vous conduiront en Amérique. De là, le trio vous fera partager, entre autres, toute la sensualité des musiques d’Amérique du Sud à travers les choros emblématiques du Brésil. Puis viendra quelques titres symboliques de la chanson française. Sourires, chaleur et bonne humeur, voici ce que souhaite partager avec vous le Trio Bodega.

L’EXPO D’UN SOIR ACCUEILLE ANNE-EVA MADELRIEUX : l’Humain avant tout !
Un après-midi à Clermont, je me baladais avec mon appareil photo autour du cou, et j’ai vu Pascal assis par terre qui faisait la manche. Je lui ai donné une pièce, et après un « bonjour » je lui ai demandé si je pouvais le prendre en photo, puis assise à côté de lui on s’est mis à discuter.

Le lendemain, je suis repassée avec la photo développée pour la lui donner, ça lui a fait plaisir, il était avec d’autres amis eux aussi sans abri et m’a demandé de les photographier : Jacky, Benoît….Et c’est de là que tout est parti. A chaque fois que j’allais en ville et que je voyais Pascal avec quelqu’un, il me disait de prendre celui-ci en photo.

Au fil du temps et des moments passés ensemble, j’ai pu observer le comportement des gens. Même s’il y a ceux (rares) qui donnent une pièce, un morceau à grignoter ou le kebab du coin qui offre à manger, il y a ceux, trop nombreux, qui changent de trottoir, qui ne répondent pas aux « bonjour », qui baissent la tête comme si la misère allait leur « sauter dessus », qui se permettent de juger. La précarité a le don de rendre invisible.

Après avoir rassemblé quelques clichés je me suis dit qu’il fallait que ça serve à quelque chose. Ma volonté est donc de rendre hommage à toutes ces Personnes dans la rue pour leur grand cœur, leur générosité, leur authenticité. Mais aussi réveiller les consciences : ceux qui regardent les photos n’ont pas besoin de changer de trottoir, d’ignorer celui ou celle qu’il voit, ou de baisser les yeux. Ils peuvent observer l’émotion, la tendresse, ou le cri de détresse dans le regard de ces marginaux qui bien souvent restent dans le silence. Les regarder, comme ils n’osent pas le faire en temps normal.

A travers ces photos, j’espère que l’on verra l’Humain avant tout, pour faire changer la vision de la précarité.Même si vous ne donnez pas de pièce, vous pouvez offrir un café chaud, à manger, donner une couverture, dire bonjour ou faire un sourire…enfin, tout ce qui peut réchauffer le corps et le coeur. Cette exposition est aussi un hommage à Pascal, décédé il y a plusieurs mois, et Stéphane décédé dans l’hiver dans une cage d’escalier à Issoire….